Chef Einav

Chef Einav

La carrière de chef cuisinière d’Einav Gefen a commencé il y a 20 ans, alors qu'elle était chef pâtissière chez Orna & Ella à Tel-Aviv, en Israël. Depuis, elle a parcouru le monde, bonifiant et partageant ses expériences.

Chef Einav a également travaillé comme sous-chef chez Mul-Yam à Tel-Aviv. Cet établissement a été nommé meilleur restaurant par le guide gastronomique français Gault-Millau et le 114e meilleur restaurant du monde par l’association Les Grandes Tables du Monde. Diplômée de l'Institute of Culinary Education (anciennement connu sous le nom de Peter Kump's), Einav Gefen a fait un stage au restaurant Daniel de New York et a été chef cuisinière chez Danal dans l'East Village de Manhattan. Son travail à cet endroit a attiré l'attention du Time Out Restaurant Guide de 2001, qui lui a consacré un excellent article.

En 2001, elle a fondé le programme d'art culinaire du Jewish Community Center de Manhattan, dont elle est devenue directrice. Au cours de cette période, chef Einav est apparue dans cinq segments de cuisine télévisés à l'échelle nationale et a fait l'objet de nombreux articles de journaux. Elle a également commencé à contribuer au livre Art & Cook, qui a été publié en novembre 2003 et a reçu d'excellentes critiques, à la fois comme livre de recettes et comme recueil d'art.
De 2003 à 2008, chef Einav a été formatrice professionnelle en chef à l'Institute of Culinary Education de Manhattan. Elle y était responsable de la formation des futurs chefs cuisiniers en ce qui a trait à tous les aspects de la cuisine et de la présentation. De plus, elle a enseigné une variété de cours récréatifs pour enfants et adultes.

Chef Einav s'est jointe à Unilever en 2008 à titre de chef cuisinière d'entreprise pour l'Amérique du Nord. Dans ce rôle, elle a dirigé une équipe de chefs cuisiniers chargés du développement de l'innovation, du renouvellement des produits, des activités promotionnelles auprès des consommateurs et des clients, ainsi que du déploiement de projets mondiaux. En août 2016, elle est devenue la chef cuisinière d'entreprise d'Unilever Food Solutions. Elle dirige actuellement les équipes nord-américaines de chefs cuisiniers pour le développement de la clientèle, tout en faisant partie de l'équipe de direction d'Unilever Food Solutions Amérique du Nord en tant que leader d’opinion en matière culinaire.

Chef Einav est la tête d'affiche de la marque Knorr en Amérique du Nord, ayant tourné dans trois publicités télévisées. Elle a aussi présenté une conférence TED, où elle explique comment cuisiner plus facilement lorsque le temps nous manque et pourquoi le terme « commodité » n’est pas du tout à proscrire. De plus, elle a concouru dans le cadre de l'émission Chopped de la chaîne Food.

Questions et réponses rapides

La tendance des services alimentaires qui l’enthousiasme le plus :
L’évolution du rôle de chef cuisinier. La nouvelle génération de chefs cuisiniers et la façon dont ils dirigeront une cuisine.

Sa plus grande préoccupation à l'égard de l'industrie de la restauration :
Les coûts et la fidélisation de la main-d'œuvre


Son produit UFS préféré :
Le concentré de bouillon liquide au poulet. J’en mets... partout.

Chef Dana

Chef Dana

Finaliste de la 10e saison de la série Hell's Kitchen sur la chaîne FOX (et de retour pour Hell's Kitchen All Stars !), Dana Cohen a mérité le respect du réputé chef Gordon Ramsay. Elle a même reçu le surnom de « Reine des pétoncles » pour sa maîtrise des fruits de mer.

Originaire du New Jersey, chef Dana a grandi entourée de parents, d'amis et de bons aliments. Elle a vite compris qu'un repas, c'est plus que de la nourriture, c'est le centre de nombreux bons souvenirs. Jeune fille au palais raffiné, Dana se retrouvait souvent dans la cuisine à la maison pour expérimenter de nouvelles recettes ou à la ferme de ses grands-parents pour préparer un festin des Fêtes. À 16 ans, chef Dana a été embauchée comme hôtesse à un restaurant italien de sa ville natale de River Vale. Déterminée à poursuivre sa passion, elle a supplié le propriétaire de travailler en cuisine, où elle a rapidement prouvé qu'elle pouvait gérer le stress, la pression et les longues heures de travail qui font partie de ce métier. Elle est devenue membre à part entière de l'équipe de cuisine et est tombée sous le charme de l'univers culinaire.
 
Chef Dana a fréquenté le prestigieux Culinary Institute of America à Hyde Park, dans l'État de New York, et a effectué un stage au centre de villégiature The Four Seasons de Palm Beach, en Floride. Pendant son séjour là-bas, elle a été inspirée par les fruits et légumes frais cueillis quotidiennement dans le jardin, ainsi que par les fruits de mer locaux pêchés juste au large. C'est là qu'elle a développé son style de cuisine et son art de transformer les ingrédients locaux et saisonniers en plats simples mais mémorables. En tant que formatrice en chef à la Viking Cooking School, chef Dana a partagé son amour de la nourriture et de la cuisine. Elle y a enseigné un large éventail de cours pratiques et de spécialités culinaires à des cuisiniers amateurs. Son étudiant le plus connu était le quart-arrière des Giants de New York, Eli Manning.
 
Déterminée à trouver les meilleurs plats locaux partout où elle voyage, chef Dana est fermement convaincue que de bons aliments rehaussent toute expérience, des rencontres décontractées aux grands événements de la vie. En tant que passionnée de sport, il n'est pas rare qu’elle tienne un ballon de football dans une main et une spatule dans l'autre alors qu'elle montre ses talents culinaires à ses amis avant une partie. Chef Dana préconise un mode de vie sain et actif. Elle aime courir, faire de l'exercice et jouer au tennis. Ses plats préférés sont souvent inspirés par ce qui attire son attention dans les marchés de producteurs qu’elle visite. Elle les partage ensuite autour d'un verre de vin avec de bons amis.


Questions et réponses rapides

La tendance des services alimentaires qui l’enthousiasme le plus :
Moins, c'est mieux. Les chefs cuisiniers mettent l'accent sur la qualité des ingrédients qu'ils utilisent plutôt que sur la quantité de plats au menu et d'ingrédients utilisés dans un plat. J'espère voir plus de viandes et de fruits et légumes locaux et durables, et je souhaite que le mouvement « de la ferme à la table » soit de plus en plus populaire.

Sa plus grande préoccupation à l'égard de l'industrie de la restauration :
Je pense que la main-d'œuvre en cuisine est un gros problème qui va continuer à s'amplifier. Les coûts de main-d'œuvre augmentent, tout comme le défi de trouver du personnel qualifié et fiable.

Son produit UFS préféré :
Quand vous vous dites « Il manque un petit quelque chose... »,  le concentré de bouillon liquide au poulet est toujours une bonne réponse.

Chef Isaac

Chef Isaac

Diplômé du Culinary Institute of America, Isaac Frerichs compte de nombreuses années d'expérience dans divers restaurants, clubs de loisirs et services de traiteur, ainsi que dans le développement de produits, partout aux États-Unis. Il possède un solide bagage en ce qui concerne les opérations en cuisine, les tendances culinaires, la boulangerie et la pâtisserie.

En plus d’être chef cuisinier au Astoria Golf and Country Club en Oregon, il a  fait partie de l'équipe de l'hôtel DuPont au Delaware, mais il a également été chef formateur au Cordon Bleu à Seattle. Chef Isaac a participé à de nombreuses compétitions à New York avec l'American Culinary Federation, remportant deux médailles d'or et une d'argent. Il a également entraîné une équipe culinaire qui s'est classée première, deuxième et quatrième au Pro Start.

Avant de se joindre à Unilever en tant que chef cuisinier d'entreprise, chef Isaac a travaillé chez Soupes Campbell comme chef principal, Recherche et développement. Il vient tout juste de quitter Philadelphie, où il a dirigé la Restaurant School du Collège Walnut Hill à titre de doyen des arts culinaires, de la boulangerie et de la pâtisserie. Il a également été directeur culinaire de la banque alimentaire de San Antonio. Chef Isaac aime les repas de la ferme à la table authentiques, mais aussi faire partie du mode de vie agricole. Dans l'État de Washington, il a exploité une ferme apicole de 150 ruches et a participé à plus de 20 marchés de producteurs par semaine. Il est un ardent défenseur des petites fermes et des petites entreprises.


Questions et réponses rapides

La tendance des services alimentaires qui l’enthousiasme le plus :
Je resterai fidèle au principe « de la ferme à la table ». Nous n’avons même pas encore vraiment commencé à explorer toute l'ampleur que cela peut prendre, des services alimentaires à la vente au détail en passant par l’éducation et l’exécution.

Sa plus grande préoccupation à l’égard de l’industrie de la restauration :
J'ai, en fait, plusieurs préoccupations :
Premièrement, la main-d’œuvre. Je vois partout que toutes les entreprises embauchent. Nous atteignons aujourd'hui un sommet sans précédent en ce qui concerne le roulement de personnel dans le secteur de la restauration. Deuxièmement, le manque de cohérence. Il faut assurer une cohérence dans l’offre alimentaire de l’établissement. Troisièmement, l’alimentation malsaine. Nous devons cesser de promouvoir des façons malsaines de manger dans un continent où le stress et l'obésité sont omniprésents. En tant que chefs cuisiniers et exploitants de services alimentaires, nous pouvons jouer un rôle important à l’échelle locale. Quatrièmement, le manque de variété de fruits et de légumes frais dans les plats. Il faut délaisser la simple courgette  et essayer de servir du pâtisson, de la courge musquée ou des haricots à rames. Il existe une grande variété de produits qui offrent un goût, une saveur et une texture incomparables.

Son produit UFS préféré :
Je vais dire que c’est le bouillon de poulet Ultimate. Sa saveur est excellente, avec ses notes rôties. Il est très différent des autres.

Chef Kyle

Chef Kyle

Kyle Jacobi cuisine professionnellement depuis 13 ans. Bien qu'actuellement établi dans le comté d'Orange, en Californie, il a grandi à Pirmasens, en Allemagne, où son engouement pour la nourriture et la culture a pris racine.

Depuis toujours, chef Kyle a l'impression que certains des liens les plus puissants avec la culture et les traditions se forment dans la cuisine. C'est pourquoi il adore cuisiner. C’est en rencontrant des gens de partout dans le monde autour d’un repas qu’il réussit à créer des liens. Il a quitté l'Allemagne pour Phœnix à l’âge de 10 ans. Même s'il imaginait, avant le voyage, y voir des chameaux et des dunes de sable, il a réellement aimé grandir en Arizona et a pris goût à la cuisine du Sud-Ouest et de la Basse-Californie.

Chef Kyle a fréquenté l'école culinaire de Scottsdale et a travaillé dans quelques petits restaurants indépendants avant de se retrouver au restaurant Fairmont Scottsdale Princess. Il a éventuellement commencé sa carrière de cuisinier d'entreprise chez Bosch/Siemens/Home Appliance Corp. à Scottsdale. En 2011, la société a déménagé sa salle de formation et sa salle d'exposition principale à Irvine, en Californie, et lui a demandé de devenir son chef cuisinier. Dans cette fonction commerciale, il a su faire valoir les marques en proposant une cuisine novatrice et haut de gamme.

Après trois ans et demi, il a lancé sa propre entreprise de traiteur mobile avec l'idée d'ouvrir un petit restaurant indépendant. Néanmoins, lorsque l’occasion s'est présentée de travailler chez Unilever, il a sauté dessus. Son style culinaire reflète son histoire et ses expériences. Sa passion se nourrit de saveurs asiatiques, mexicaines et du Sud-Ouest, et il laisse libre cours à la fantaisie.


Questions et réponses rapides

La tendance des services alimentaires qui l’enthousiasme le plus :
Commander avec une tablette et n’avoir que des préposés qui apportent la nourriture aux tables. C'est tellement plus simple et cela réduit les coûts de main-d'œuvre. Et il y a moins d’erreurs dans les commandes.

Sa plus grande préoccupation à l'égard de l'industrie de la restauration :
La main-d'œuvre dans ce secteur. Il est difficile de trouver des personnes qui aiment ce métier et qui acceptent de travailler pour 12 dollars de l’heure.

Son produit UFS préféré :
Le bouillon Caldo de Pollo. Ça me fait chaud au cœur.

Chef Rudy

Chef Rudy

Rudy Smith a commencé sa carrière culinaire à un très jeune âge. Il a obtenu son diplôme avec distinction du Culinary Institute of America en 1986, où il est retourné plus tard enseigner pendant plusieurs années. Il a enseigné et travaillé au Brésil, au Japon et au Mexique, ainsi que partout aux États-Unis.

Il est membre de l’American Culinary Federation (ACF) et a été élu Chef de l'année par la Mid-Hudson Culinary Association en 1996. Chef Rudy a reçu le médaillon du président de l’ACF en 2009 et a été président du comité des jeunes de l'ACF de 2010 à 2013.

Toujours avide de se mesurer à la concurrence, chef Rudy a remporté des médailles d'or et d'argent dans des compétitions nationales et internationales, dont les Jeux olympiques culinaires d'Erfurt, en Allemagne, en 2000, au sein de l'équipe du Culinary Institute of America. Il a fait partie du comité technique de compétences des États-Unis pour la compétition Culinary Arts pendant plus de 10 ans et a présidé ce comité pendant plusieurs années. Chef Rudy a entraîné plusieurs étudiants dans des compétitions. Il a représenté les États-Unis en tant qu'entraîneur lors de la compétition culinaire internationale WorldSkills tenue en Allemagne en 2013.

Au cours de sa carrière de plus de 40 ans, chef Rudy a occupé des postes de chef cuisinier dans plusieurs restaurants gastronomiques indépendants, ainsi que dans des clubs et centres de villégiature d’endroits comme Aspen, au Colorado, Palm Beach, en Floride, et New York. Il s'est joint à l'équipe culinaire d'Unilever en 2006 et aime travailler avec les exploitants de services alimentaires. Chef Rudy adore partager sa passion pour la nourriture et la cuisine.


Questions et réponses rapides

La tendance des services alimentaires qui l’enthousiasme le plus :
Les petites assiettées.

Sa plus grande préoccupation à l'égard de l'industrie de la restauration :
Le gaspillage et la durabilité.

Son produit UFS préféré :
La demi-glace, pour son profil gustatif et sa polyvalence. La base de crème culinaire arriverait bonne deuxième pour les mêmes raisons.

Chef Rob

Chef Rob

Robert Wallauer a été formé à l'Institut culinaire français (aujourd'hui connu sous le nom d’International Culinary Center). Ce fanatique de la nutrition est également un adepte du retour à la terre et une autorité non commerciale en résidence.

Il a commencé sa carrière culinaire à l’âge de 16 ans en pesant de la pâte dans une pizzeria locale. De là, il a travaillé dans quelques-unes des meilleures cuisines d’Amérique, dont le légendaire Gotham Bar and Grill à New York.
Plus récemment, chef Rob a passé trois ans comme chef cuisinier exécutif pour EcoSpaces Education, où il a initié des écoliers aux plaisirs de la charcuterie, des micropousses de culture aéroponique et de la fermentation.
Lorsqu'il n'est pas en train de manger, d'écrire, de jardiner ou de préparer de la nourriture, il court probablement après l'une de ses trois filles ou déguste un verre de Riesling allemand.

Questions et réponses rapides

La tendance des services alimentaires qui l’enthousiasme le plus :
Une grande partie de ce qui se passe dans les services alimentaires devrait être considérée comme une mode et non comme une tendance. L'un des changements récents qui perdurera, à mon avis, est l'accent mis sur l'élimination du gaspillage alimentaire. Tant les exploitants de services alimentaires que les consommateurs commencent à se rendre compte qu’une trop grande quantité des aliments que nous produisons finit dans la poubelle. Il existe une foule de raisons de soutenir la réduction du gaspillage alimentaire. Non seulement c'est une pratique commerciale plus judicieuse, c'est également bénéfique pour l’environnement.

Sa plus grande préoccupation à l'égard de l'industrie de la restauration :
J'ai passé la majeure partie des 24 dernières années en contact avec l'industrie de la restauration et de l'hôtellerie. J'ai choisi cette voie principalement à cause des gens que j'ai rencontrés en cours de route. L'industrie de la restauration fourmille de gens créatifs et passionnés qui fournissent un service essentiel à la communauté. Des règlements bien intentionnés commencent à entrer en conflit avec un modèle d'affaires qui est souvent fondé sur des hypothèses désuètes. Ces règlements peuvent compromettre la capacité d’une personne à gagner sa vie dans le domaine de la restauration. Il devient de plus en plus difficile de trouver un équilibre entre les réformes qui permettront aux employés de restaurants d'avoir une meilleure qualité de vie, aux restaurateurs de demeurer en affaires et aux clients d'obtenir la valeur qu'ils exigent.

Son produit UFS préféré :
La mayonnaise Hellmann’s. J'ai grandi avec le goût de la mayonnaise Hellmann's. Je suis si familier avec ce produit polyvalent que je l’utilise sans cesse comme base de sauces, de vinaigrettes, de tartinades et de marinades. Plus récemment, j'ai adapté des recettes afin de l'inclure dans des plats au four, des petits pains et des gâteaux. Elle continue de m'impressionner en raison de ses excellentes performances dans de nombreuses applications.

Chef Kyla

Chef Kyla

Avant de devenir chef cuisinière certifiée, Kyla Tuori a obtenu un diplôme de l'Université de Guelph avec spécialisation en gestion du marketing, ce qui la qualifie parfaitement pour son poste actuel chez Unilever.

Passionnée, créative et motivée, chef Kyla a commencé sa carrière culinaire à la George Brown Chef School de Toronto, où elle a étudié la gestion culinaire. Elle a ensuite travaillé dans un restaurant gastronomique du centre-ville de Toronto comme cuisinière et comme gérante du service de boulangerie-pâtisserie.

Chef Kyla fait carrière depuis une décennie au sein d'Unilever, collaborant avec une variété de chefs cuisiniers influents et acquérant une expérience des opérations en cuisine partout aux États-Unis et au Canada. L’approche durable et nutritionnelle la passionne, ce qui transparaît dans son engagement au sein du secteur des services alimentaires et dans ses réalisations en éducation. Chef Kyla est membre active d’associations culinaires nationales, de fondations caritatives et d’organismes communautaires locaux.

Elle a été nommée parmi les 30 personnes de moins de 30 ans les plus performantes par l'Ontario Hospitality Institute. Ce programme de reconnaissance de haut niveau célèbre les générations montantes de leaders de l'hôtellerie et de la restauration dont la contribution est importante et influente.
 

Questions et réponses rapides

La tendance des services alimentaires qui l’enthousiasme le plus :
L'utilisation de fruits et légumes « moches » ! Avoir recours à des fruits et des légumes imparfaits, qui sont considérés comme indésirables et prêts pour la poubelle. Ce sont les petits gestes que nous posons qui peuvent rendre notre industrie plus nutritive, abordable et durable sur le plan environnemental.

Sa plus grande préoccupation à l'égard de l'industrie de la restauration :
La tendance  à privilégier la valeur par rapport à la nutrition et au goût, et le fait que ces idéaux ne sont pas à la portée de tous les consommateurs.

Son produit UFS préféré :
J'ai été élevé avec la mayonnaise Hellmann's, que j’adore depuis mon plus jeune âge. Ce produit est polyvalent et, lorsque vous voulez vous gâter, il est vraiment délicieux avec des frites.

Chef JC

Chef JC

La nourriture a toujours été au cœur de la vie de chef JC Lopategui. C'est une passion qu’il vit et partage au quotidien. À l’instar de nombreux collègues, chef JC a commencé à cuisiner avec sa mère à l’âge de 4 ans, « l'aidant » dans la cuisine pour préparer des plats authentiques.

Sa mère, toutefois, dirait qu'après avoir fait des dégâts, il disparaissait au moment du nettoyage pour revenir lorsque c'était le temps de manger. Elle dirait aussi que c'était l’un des plus beaux moments de sa vie d'être capable de créer des liens avec lui en cuisinant. Chef JC a toujours été animé par une grande détermination, qui a vraiment éclos à l’âge de 16 ans quand il a commencé sa formation en administration à Porto Rico. Il croyait que, pour réussir, il fallait d’abord comprendre le fonctionnement des affaires. En 2000, après avoir obtenu son diplôme, il a mis a profit ses connaissances au Culinary Institute of America, à Hyde Park, dans l’État de New York. Là, il a étudié auprès de certains des chefs cuisiniers les plus accomplis du monde entier. Il a décidé de faire son stage dans le restaurant El Raco de Can Fabes, un établissement 3 étoiles Michelin situé au nord de Barcelone. Il y a été initié aux techniques et aux ingrédients qui ont fait le succès de ce restaurant.
 
En 2002, chef JC a déménagé dans la Vallée de Napa pour travailler sous la direction de Todd Humphries, copropriétaire du Martini House. Ce poste lui a permis non seulement de bénéficier d'une plus grande visibilité, mais aussi de parfaire sa connaissance du vin. Quelques années plus tard, JC Lorategui a accepté un poste de sous-chef dans un restaurant de 15 millions de dollars à South Beach. Il y a appris les rudiments de la cuisine à grand volume, qui mise sur l’optimisation des techniques en cuisine tout en veillant à l’excellence du service.
 
Il était toutefois temps pour chef JC d'explorer de nouveaux horizons et, en 2008, il a été embauché comme consultant pour un hôtel boutique de Slovaquie. Il a initié la brigade au concept de steakhouse américain et a été reconnu comme l'un des premiers chefs cuisiniers à introduire au pays un concept aussi occidentalisé dans ce type d'établissement. Tout en poursuivant ses activités de consultant en Slovaquie, il a accepté un autre poste de consultant pour une chaîne de six établissements à Fort Lauderdale, en Floride. Il est parvenu à introduire de nouveaux produits, concepts et normes d'exécution à tous les emplacements.
 
Passionné par son travail, chef JC a décidé de créer une entreprise appelée The Ceviche Parlor, spécialisée dans la commercialisation de ceviche de style portoricain dans les marchés de producteurs et les événements gastronomiques partout en Floride. Au début de 2017, il a accepté un poste au sein d’Unilever Food Solutions. Il continue de travailler quotidiennement avec des chefs cuisiniers et des exploitants de services alimentaires, leur offrant des solutions pour les aider à faire croître leur entreprise.


Questions et réponses rapides

La tendance des services alimentaires qui l’enthousiasme le plus :
Le retour à la cuisine classique et réconfortante de grand-maman, avec une touche de modernité. Une cuisine nuevo-latina et américaine ! Respecter la recette originale, tout en faisant preuve de créativité en utilisant des techniques et une exécution modernes.

Sa plus grande préoccupation à l'égard de l'industrie de la restauration :
La main-d'œuvre en cuisine. Les chefs cuisiniers sont confrontés à d'énormes problèmes de main-d'œuvre dans leurs cuisines. Nous devons trouver des moyens de concevoir des produits prêts à l'emploi qui éviteraient aux exploitants de services alimentaires des préparations intenses ou compliquées, tout en leur offrant des produits de grande qualité.

Son produit UFS préféré :
Le bouillon de poulet Selects. Il donne les meilleures marinades pour le poulet ! J'adore griller et frire le poulet, et ce produit le garde tendre, juteux et savoureux.

Chef Brandon

Chef Brandon

Brandon Collins est le cuisinier en chef et le sommelier de la moutarde nord-américain de Maille, la marque française patrimoniale qui a établi la norme pour la moutarde de Dijon depuis 1747

Grâce à une formation approfondie, chef Brandon a acquis une vaste expertise et une foule de connaissances quant aux procédés, aux ingrédients, aux saveurs et aux qualités de la moutarde ainsi qu’aux façons de l’utiliser en fonction des tendances culinaires actuelles. Dans son rôle, chef Brandon vise à éduquer les chefs cuisiniers nord-américains et les consommateurs quant à la polyvalence de la moutarde Maille en leur proposant des recettes novatrices, des tutoriels et plus encore.

Chef Brandon a su très tôt qu'il voulait travailler comme chef cuisinier. Il a amorcé sa carrière après avoir obtenu son diplôme du Culinary Institute of America à Hyde Park, dans l'État de New York, en 2001. Après ses études, il a travaillé comme sous-chef et chef cuisinier dans des restaurants de Cincinnati, en Ohio, avant de retourner à New York pour devenir le cochef de The Garrison, un centre de villégiature dans la vallée de l’Hudson. Il a poursuivi sa carrière dans la vallée de l'Hudson en occupant le poste de chef cuisinier lors de l'ouverture en 2014 du restaurant The Roundhouse à Beacon, dans l'État de New York. Au cours de son séjour à The Roundhouse, le restaurant a reçu trois étoiles du New York Times pour la cuisine de sa terrasse extérieure.

Il a consolidé son amour pour les ingrédients de qualité supérieure dès son plus jeune âge en préparant le souper du dimanche avec sa grand-mère. C’est un inconditionnel des produits Maille depuis toujours, tant sur le plan personnel que professionnel. Il a même testé la crème glacée à la vanille garnie de moutarde Maille à l’ancienne. Son but est de montrer à quel point les produits Maille sont accessibles et pratiques pour la cuisine de tous les jours en Amérique du Nord.